Home

Résultats 41 - 50 sur un total d'environ 340,633 pour company's unique. La recherche a pris 2.912 seconde(s).  
Trier par date/Trier par pertinence
Identification Identifiant unique du contrat. ECE/TRADE/C/CEFACT/2007/11 page 18 Identification du partenaire commercial Identifiant unique du partenaire commercial dont le nom figure sur le contrat. (...) Identification Identifiant unique de l’emplacement. Nom Nom écrit de l’emplacement. (...) Identification Identifiant unique de l’image. Intitulé Intitulé écrit de l’image.
Langue:Français
Ponctuation: 364539.2 - https://unece.org/fileadmin/DA...ry/plenary07/trd_cf_07_11F.pdf
Source de données: un
La réalisation de béné- fices ne fait pas partie des objectifs de l’UPU, contrairement à la fourniture d’une adresse fiable pour chacun. Source unique Il faut savoir que certains pays ap- pliquent des conditions d’accès spéci- fiques à leurs données. (...) Pour votre premier contact, une seule adresse Découvrez Universal POST*CODE® Database et téléchargez des données d’échantillonnage gratuites sur notre site Web http://www.upu.int/en/upcdb.html Familiarisez-vous avec cet outil professionnel unique. Demandez-nous des données d’essai plus complètes. (...) Des données immédiatement exploitables à intégrer à une application logicielle; . Un format unique; . Des fichiers plats, au format text/ASCII et au format de codage Unicode UTF–8; .
Langue:Français
Ponctuation: 363302.32 - https://www.upu.int/UPU/media/...DatabaseProductSheetFrench.pdf
Source de données: un
La participation au Forum se fait uniquement sur invitation. Les invitations sont en cours de préparation et seront envoyées autour du 31 juillet 2013. (...) Inscription des délégués des Etats membres Les délégués des Etats membres de l'OMS sont priés d’utiliser le nom d’utilisateur unique et le mot de passe (mentionnés sur la lettre d'invitation) afin d’inscrire la delegation et de transférer la Note Verbale faisant mention de la composition de la délégation. (...) Inscription des personnes autres que les délégués des Etats membres Veuillez utiliser le nom d’utilisateur unique et le mot de passe mentionnés sur la lettre d'invitation pour l’inscription en ligne.
Langue:Français
Ponctuation: 362493.87 - https://www.who.int/workforcea...orum/2013/3gf_registration/fr/
Source de données: un
72ème Assemblée générale | ONU Info Skip to main content Bienvenue aux Nations Unies Toggle navigation Langue: العربية 中文 English Français Русский Español Português Kiswahili Autre Hindi हिंदी Monde ONU Info L'actualité mondiale Un regard humain Search the United Nations Recherche Recherche avancée Accueil Afrique Amériques Asie-Pacifique Moyen-Orient Europe Thèmes Paix et sécurité Développement économique Aide humanitaire Climat et environnement Droits de l'homme À l’ONU Femmes Droit et prévention du crime Santé Culture et éducation Développement durable (ODD) Migrants et réfugiés Info Plus Photoreportages Podcast Entretiens Entretiens Audio Reportages Secrétaire général Porte-parole Déclarations Discours Points de presse Déplacements officiels Médias ONU Vidéo ONU Photos ONU Webcast Couverture des réunions Accréditation des médias Bibliothèque audiovisuelle Accueil Afrique Amériques Asie-Pacifique Moyen-Orient Europe Thèmes Paix et sécurité Développement économique Aide humanitaire Climat et environnement Droits de l'homme À l’ONU Femmes Droit et prévention du crime Santé Culture et éducation Développement durable (ODD) Migrants et réfugiés Info Plus Photoreportages Podcast Entretiens Entretiens Audio Reportages Secrétaire général Porte-parole Déclarations Discours Points de presse Déplacements officiels Médias ONU Vidéo ONU Photos ONU Webcast Couverture des réunions Accréditation des médias Bibliothèque audiovisuelle   S'abonner Audiothèque Apply filter Audio Apply
filter Apply filter Vidéo Apply
filter 72ème Assemblée générale Photo ONU/Loey Felipe En fin de mandat, le Président de l’Assemblée générale Miroslav Lajčák se félicite de cette « expérience unique » 7 septembre 2018 Paix et sécurité Alors qu’il achève ce mois-ci son mandat d’un an, le Président de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Miroslav Lajčák, se félicite, dans un entretien à  ONU Info , de cette « expérience unique » et des avancées réalisées par les Etats membres sur les questions des migrations, de la prévention des conflits et de réforme des Nations Unies. Photo ONU/Loey Felipe En fin de mandat, le Président de l’Assemblée générale Miroslav Lajčák se félicite de cette « expérience unique » 7 septembre 2018 À l’ONU Alors qu’il achève ce mois-ci son mandat d’un an, le Président de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Miroslav Lajčák, se félicite, dans un entretien à ONU Info , de cette « expérience unique » et des avancées réalisées par les Etats membres sur les questions des migrations, de la prévention des conflits et de réforme des Nations Unies. date (-) Remove septembre 2018 filter septembre 2018 ECOUTEZ LA RADIO DE L'ONU Dossiers Afghanistan République centrafricaine Mali Haïti Yémen Syrie Migrations et réfugiés En savoir plus Ressources Informations pour les diffuseurs Liens ONU Avis aux médias Journal de l'ONU Couverture des réunions Bibliothèque audiovisuelle Secrétaire général @antonioguterres Déclarations Déplacements officiels Points de presse Bureau du Porte-parole Déclarations Point de presse : en bref Point de presse : transcriptions Notes aux correspondants Nous trouver Facebook RSS Twitter YouTube Consulter l'actualité Contacter ONU Info Nations Unies Faites un don Facebook Twitter Youtube Flickr Instagram Pinterest SoundCloud Podcast UN Social Media Conditions d'utilisation Confidentialité de l'information Courriers frauduleux Droits d'auteur FAQ Le site de A à Z Facebook Twitter YouTube Flickr Instagram Pinterest SoundCloud Podcast Comptes officiels de l'ONU
Langue:Français
Ponctuation: 362267.36 - https://news.un.org/fr/tags/72...ssemblee-generale/date/2018-09
Source de données: un
Hammamet, 2016) sur les études relatives aux tests de conformité et d'interopérabilité, assistance aux pays en développement et futur programme éventuel de marque UIT; j) la Résolution 79 (Dubaï, 2012) de l'Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications sur le rôle des télécommunications/technologies de l'information et de la communication dans la gestion et le contrôle des déchets d'équipements électriques et électroniques provenant d'équipements de télécommunication et des technologies de l'information et les méthodes de traitement associées, reconnaissant a) l'augmentation notable des ventes et de la circulation, sur les marchés, de dispositifs de télécommunication/TIC de contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire, qui a des incidences négatives pour les gouvernements, les constructeurs, les fournisseurs, les opérateurs et les consommateurs, à savoir: la perte de recettes, la dégradation de l'image de marque ou des droits de propriété intellectuelle et de la réputation, les perturbations des réseaux, la qualité de service (QoS) médiocre et les risques potentiels pour la santé publique et la sécurité, ainsi que l'impact environnemental des déchets d'équipements électriques et électroniques; ____________________ 1 Les pays en développement comprennent aussi les pays les moins avancés, les petits Etats insulaires en développement, les pays en développement sans littoral et les pays dont l'économie est en transition. 2 AMNT-16 – Résolution 1 b) que les dispositifs de télécommunication/TIC de contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire peuvent avoir des incidences négatives sur la sécurité et le respect de la vie privée des utilisateurs; c) que les dispositifs de télécommunication/TIC de contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire présentent souvent une teneur en substances dangereuses supérieure à la limite autorisée ou acceptable, ce qui représente une menace pour les consommateurs et l'environnement; d) que certains pays ont mené des campagnes de sensibilisation sur les questions liées à la contrefaçon et à l'altération volontaire de dispositifs et mis en place des solutions efficaces, notamment des réglementations sur leurs marchés, pour prévenir la diffusion des dispositifs de télécommunication/TIC de contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire, qui pourraient représenter pour d'autres pays des données d'expérience et des études de cas utiles; e) que les pays éprouvent de nombreuses difficultés à trouver des solutions efficaces au problème de la contrefaçon et de l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC, étant donné que les personnes qui se livrent à ces activités illicites ont recours à des procédés inventifs et innovants pour se soustraire aux mesures d'exécution ou aux mesures prévues par la loi; f) que les programmes de l'UIT sur la conformité et l'interopérabilité ainsi que sur la réduction de l'écart en matière de normalisation visent à être utiles, en clarifiant les processus de normalisation et la conformité des produits aux normes internationales; g) que l'un des principaux objectifs des Recommandations de l'UIT devrait être d'assurer l'interopérabilité, la sécurité et la fiabilité; h) les travaux menés actuellement par la Commission d'études 11 du Secteur de la normalisation des télécommunications de l'UIT (UIT-T), en sa qualité d'instance composée d'experts chargés des études relatives à la lutte contre la contrefaçon et l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC à l'UIT; i) que des initiatives ont été prises par le secteur privé pour coordonner les activités entre les opérateurs, les constructeurs et les consommateurs, reconnaissant en outre a) que certains pays, en raison de l'essor du marché des dispositifs mobiles, s'appuient sur des identificateurs de dispositifs uniques, par exemple l'identité d'équipement mobile internationale (IMEI) dans le registre des identités des équipements (EIR), pour limiter et prévenir la multiplication des dispositifs mobiles de contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire; b) que, comme la Résolution 188 (Busan, 2014) l'indique, la Recommandation UIT-T X.1255, qui est fondée sur l'architecture des objets numériques, offre un cadre pour la découverte des informations relatives à la gestion d'identité, notant a) que les individus ou entités qui se livrent à la fabrication et au commerce de dispositifs de télécommunication/TIC de contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire conçoivent et perfectionnement constamment les capacités et les moyens avec lesquels ils mènent ces activités illégales, pour contourner les mesures juridiques et techniques adoptées par les Etats Membres et d'autres parties affectées afin de lutter contre la contrefaçon et l'altération volontaire des produits et des dispositifs de télécommunication/TIC; b) que le principe économique de l'offre et de la demande en ce qui concerne les produits de télécommunication/TIC de contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire rend plus difficiles les initiatives prises pour lutter contre le marché noir et le marché gris à l'échelle mondiale, et qu'il n'existe pas de solution unique facile à envisager, consciente a) des travaux et des études en cours au sein de la Commission d'études 11 de l'UIT-T, qui étudie des méthodes, des lignes directrices et de bonnes pratiques, y compris l'utilisation d'identificateurs de dispositifs de télécommunication/TIC uniques, pour lutter contre la contrefaçon et l'altération volontaire des produits de télécommunication/TIC; AMNT-16 – Résolution 96 3 b) des travaux et des études en cours au sein de la Commission d'études 20 de l'UIT-T sur l'Internet des objets (IoT), la gestion des identités IoT et l'importance croissante des dispositifs IoT pour la société; c) des travaux menés actuellement en application du paragraphe charge la Commission d'études 2 de l'UIT-D en collaboration avec les commissions d'études concernées de l'UIT de la Résolution 79 (Dubaï, 2014); d) du fait qu'une coopération est menée actuellement avec d'autres organismes de normalisation, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation mondiale des douanes (OMD) sur les questions relatives à la contrefaçon et à l'altération volontaire des produits; e) du fait que les gouvernements jouent un rôle important dans la lutte contre la fabrication et le commerce international de produits de contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire, y compris de dispositifs de télécommunication/TIC, en élaborant des stratégies, des politiques et des législations appropriées; f) du fait que l'altération volontaire des identificateurs uniques de dispositifs de télécommunication/TIC limite l'efficacité des solutions adoptées par les pays, considérant a) les conclusions des manifestations organisées par l'UIT sur la lutte contre la contrefaçon et l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC (Genève, 17 et 18 novembre 2014 et 28 juin 2016); b) les conclusions du rapport technique sur les équipements de télécommunication/TIC de contrefaçon approuvées par la Commission d'études 11 à la réunion qu'elle a tenue à Genève le 11 décembre 2015; c) que, d'une manière générale, les dispositifs de télécommunication/TIC qui ne sont pas conformes aux processus de conformité nationaux applicables, aux prescriptions réglementaires nationales ou aux autres dispositions juridiques applicables d'un pays devraient être considérés comme non autorisés à la vente ou en vue de leur utilisation sur les réseaux de télécommunication de ce pays; d) qu'un dispositif de télécommunication/TIC de contrefaçon est un produit qui enfreint expressément la marque de fabrique, copie les modèles de matériels et de logiciels, enfreint les droits liés à la marque ou à l'emballage d'un produit original ou authentique et, en règle générale, enfreint les normes techniques, les prescriptions règlementaires ou les procédures de conformité, les accords de licences de fabrication applicables aux niveaux national et/ou international ou les autres prescriptions juridiques applicables; e) qu'un identificateur unique fiable doit être unique pour chacun des équipements qu'il est censé identifier, ne peut être attribué que par une entité de gestion responsable et ne devrait pas être modifié par des parties non autorisées; f) que des dispositifs de télécommunication/TIC altérés de façon volontaire sont des dispositifs dont des composants, des logiciels, l'identificateur unique, un élément protégé par des droits de propriété intellectuelle ou une marque de fabrique ont fait l'objet d'une tentative d'altération ou ont été effectivement altérés sans le consentement express du constructeur ou de son représentant légal; g) que certains pays ont commencé à mettre en oeuvre des mesures visant à décourager la contrefaçon et l'altération volontaire de dispositifs de télécommunication/TIC sur la base d'un mécanisme d'identification, qui peut aussi être efficace pour la lutte contre l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC; h) que l'altération volontaire par des dispositifs de télécommunication/TIC, en particulier ceux qui clonent un identificateur légitime, risque d'améliorer l'efficacité des solutions adoptées par les pays pour lutter contre la contrefaçon; i) que l'élaboration d'un cadre de découverte et de gestion des informations d'identité peut contribuer à la lutte contre la contrefaçon et l'altération volontaire de dispositifs de télécommunication/TIC; j) que l'UIT et les autres parties prenantes concernées ont un rôle essentiel à jouer en encourageant la coordination entre les parties concernées, afin d'étudier les répercussions de la contrefaçon et de l'altération volontaire de dispositifs de télécommunication/TIC et le mécanisme permettant d'en limiter l'utilisation, et de définir des moyens de traiter ces questions à la fois au niveau international et régional; 4 AMNT-16 – Résolution 1 k) qu'il est important que les utilisateurs puissent bénéficier en permanence d'une connectivité, décide 1 d'examiner les moyens à mettre en oeuvre afin de lutter contre la contrefaçon et l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC et prévenir ce phénomène pour protéger le secteur privé, les gouvernements et les consommateurs contre la contrefaçon et l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC; 2 que la Commission d'études 11 devra assumer les fonctions de commission d'études directrice dans le domaine de la lutte contre la contrefaçon et l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC, charge le Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications, en collaboration étroite avec le Directeur du Bureau de développement des télécommunications 1 d'organiser des ateliers et des manifestations dans les régions de l'UIT, afin d'encourager les travaux dans ce domaine, en associant toutes les parties prenantes et en faisant mieux connaître les conséquences de la contrefaçon et de l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC; 2 d'aider les pays en développement à mobiliser leurs ressources humaines pour lutter contre la progression de la contrefaçon et de l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC, en offrant des possibilités en matière du renforcement des capacités et de la formation; 3 de travailler en étroite collaboration avec les parties prenantes concernées, telles que l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation mondiale des douanes (OMD) en ce qui concerne la lutte contre la contrefaçon et l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC, y compris pour limiter le commerce, l'exportation et la circulation de ces dispositifs au niveau international; 4 de coordonner les activités liées à la lutte contre la contrefaçon et à l'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC dans le cadre des commissions d'études, des groupes spécialisés et des autres groupes concernés; 5 d'aider les Etats Membres à prendre les mesures nécessaires pour appliquer les Recommandations UIT-T pertinentes, afin de lutter contre la contrefaçon et l'altération volontaire de dispositifs de télécommunication/TIC, notamment en ce qui concerne l'utilisation de systèmes d'évaluation de la conformité, charge le Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications 1 de collaborer avec les associations, consortiums et forums du secteur, en vue de définir les mesures techniques (sur le plan des matériels et des logiciels) susceptibles d'être prises pour prévenir l'altération volontaire, par des dispositifs de télécommunication/TIC ainsi que l'utilisation et la diffusion des dispositifs de télécommunication/TIC contrefaits ou ayant subi une altération volontaire; 2 de soumettre les résultats de ces activités au Conseil de l'UIT pour examen et suite à donner; 3 de faire appel à des experts et des entités extérieures, le cas échéant, charge le Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications, en étroite collaboration avec le Directeur du Bureau de développement des télécommunications et le Directeur du Bureau des radiocommunications 1 d'aider les Etats Membres à répondre à leurs préoccupations en matière de contrefaçon et d'altération volontaire des dispositifs de télécommunication/TIC, dans le cadre de l'échange d'informations au niveau régional ou mondial, y compris en ce qui concerne les systèmes d'évaluation de la conformité; 2 d'aider tous les membres, compte tenu des Recommandations UIT-T pertinentes, à prendre les mesures nécessaires pour prévenir ou mettre en évidence l'altération volontaire ou la duplication des identificateurs uniques de dispositifs de télécommunication/TIC, en collaborant avec les autres organisations de normalisation des télécommunications s'occupant de ces questions, AMNT-16 – Résolution 96 5 charge la Commission d'études 11 du Secteur de la normalisation des télécommunications de l'UIT, en collaboration avec les autres commissions d'études concernées 1 de poursuivre l'élaboration de recommandations, de rapports techniques et de lignes directrices, afin de traiter le problème de la contrefaçon et de l'altération volontaire des équipements TIC et d'aider les Etats Membres dans leurs activités de lutte contre la contrefaçon; 2 de collecter, d'analyser et d'échanger des informations sur les pratiques en matière de contrefaçon et d'altération dans le secteur des TIC et sur la façon dont les TIC pourraient être utilisés pour lutter contre ces pratiques; 3 d'étudier, en collaboration avec les Commissions d'études 2, 17 et 20 de l'UIT-T, les identificateurs fiables, uniques, permanents et sécurisés, existants ou nouveaux, qui pourraient être utilisés pour lutter contre la contrefaçon et l'altération volontaire des produits et dispositifs de télécommunication/TIC, notamment leur champ d'application et leur niveau de sécurité dans le contexte de leur duplication ou clonage éventuel; 4 d'élaborer des méthodes d'évaluation et de vérification des identificateurs utilisés pour la lutte contre la contrefaçon de produits; 5 d'établir, avec la participation des organisations de normalisation concernées, des mécanismes appropriés pour déceler les produits de contrefaçon, au moyen d'identificateurs uniques non duplicables et conformes aux exigences de confidentialité et de sécurité; 6 d'étudier des solutions possibles, y compris les cadres de découverte des informations de gestion d'identité, susceptibles de contribuer à la lutte contre la contrefaçon et l'altération des dispositifs de télécommunication/TIC; 7 d'établir une liste de technologies ou produits, utilisés pour tester la conformité aux Recommandations UIT-T, en vue de contribuer à la lutte contre la contrefaçon des produits TIC, invite les Etats Membres 1 à prendre toutes les mesures nécessaires, y compris la collaboration, la coopération et l'échange de données d'expériences et de connaissances spécialisées avec d'autres Etats Membres, pour lutter contre la contrefaçon et l'altération volontaires de dispositifs de télécommunication/TIC dans un pays ou une région, ainsi qu'à l'échelle mondiale; 2 à adopter un cadre juridique et réglementaire national visant à lutter contre la contrefaçon et l'altération volontaire de dispositifs de télécommunication/TIC; 3 à envisager des mesures visant à limiter l'importation, la circulation et la vente sur le marché de dispositifs de télécommunication/TIC contrefaits qui résultent d'une contrefaçon ou ayant subi une altération volontaire; 4 à envisager des solutions, destinées à différencier les dispositifs de télécommunication/TIC authentiques/véritables des dispositifs contrefaits ayant subi une altération volontaire, par exemple en créant une base de données nationale centralisée de référence des équipements autorisés; 5 à mener des campagnes de sensibilisation auprès des consommateurs concernant les effets négatifs des produits et dispositifs de télécommunication/TIC contrefaits ou ayant subi une altération volontaire sur l'environnement et sur leur propre santé, ainsi que la dégradation de la fiabilité, de la QoS et de la qualité de fonctionnement liée à ces dispositifs, invite les Membres de Secteur à collaborer avec les gouvernements, les administrations et les régulateurs des télécommunications pour lutter contre la contrefaçon et l'altération volontaire de dispositifs de télécommunication/TIC, 6 AMNT-16 – Résolution 1 invite tous les membres 1 à participer activement aux études de l'UIT relatives à la lutte contre la contrefaçon et l'altération volontaire de dispositifs de télécommunication/TIC, en soumettant des contributions; 2 à prendre les mesures nécessaires pour prévenir ou mettre en évidence l'altération volontaire des identificateurs uniques de dispositifs de télécommunication/TIC, en particulier en ce qui concerne les dispositifs de télécommunication/TIC clonés; 3 à collaborer et à échanger des avis spécialisés dans ce domaine.
Langue:Français
Ponctuation: 360997.7 - https://www.itu.int/dms_pub/it.../res/T-RES-T.96-2016-PDF-F.pdf
Source de données: un
Lamy: “La Conférence de Hong Kong devrait nous rapprocher de la ligne d'arrivée l'année prochaine” (uniquement en anglais) 11.12.05 L'accession de l'Arabie saoudite porte à 149 le nombre de Membres de l'OMC 02.12.05 M. Lamy dit que le projet de texte amélioré aidera les Ministres à Hong Kong (uniquement en anglais) 02.12.05 Le Président de la Conférence annonce les noms des Facilitateurs (uniquement en anglais) 28.11.05   M Lamy dit que le potentiel du Cycle en matière de développement doit être préservé 26.11.05 Lamy soumet le projet de texte pour Hong Kong 18.11.05 Examen de deux propositions sur le coton pour la Conférence de Hong Kong 16.10.05 M.
Langue:Français
Ponctuation: 360954.93 - https://www.wto.org/french/news_f/archive_f/min05_arc_f.htm
Source de données: un
Option 2 : Mettre en place un Groupe de travail intergouvernemental, ouvert à toutes les Parties de la Convention-cadre pour la lutte antitabac de l’OMS, qui se réunira à Genève, avec les sous- options suivantes en matière de financement : a) Prise en charge des frais engendrés par la participation des représentants des missions permanentes ; couverture des frais de déplacement/indemnité journalière uniquement pour les participants/délégués des pays à revenu faible ou intermédiaire n’ayant pas de mission permanente à Genève ; coût prévu : 1 001 656 dollars US. b) Prise en charge des frais engendrés par la participation des représentants des missions permanentes et couverture des frais de déplacement/indemnité journalière pour un participant/délégué pris sur le capital pour les pays à revenu faible ; coût prévu : 1 256 810 dollars US. (...) Option 3 : Création d’un Groupe pré-Réunion des Parties, ouvert uniquement aux Parties ayant déjà adhéré au Protocole, avec au maximum deux représentants par pays ; couverture des frais de déplacement/indemnité journalière uniquement pour les pays à revenu faible ; coût prévu pour une réunion à Genève : 885 031 dollars US. (...) Par conséquent, le Secrétariat ne pourra être mandaté pour convoquer le Groupe de travail intergouvernemental uniquement dans le cas où le Protocole entre en vigueur avant le (date à déterminer). 2 Voir la décision FCTC/COP6(20) Amendement au plan de travail et au budget pour l’exercice 2014-2015. 3 Fonds affectés à la première session de la Réunion des Parties dans le Plan de travail et budget pour l’exercice 2016-2017 : 300 000 dollars US couvert par les contributions volontaires évaluées et 242 000 dollars US couverts par des fonds extrabudgétaires, voir la décision FCTC/COP6(27), http://apps.who.int/gb/fctc/PDF/cop6/FCTC_COP6(27)-en.pdf. http://apps.who.int/gb/fctc/PDF/cop6/FCTC_COP6(27)-en.pdf
Langue:Français
Ponctuation: 360290.1 - https://www.who.int/fctc/cop/c...p7/FCTC_COP_7_INF_DOC_3_FR.pdf
Source de données: un
Mme Mlle JE REPRESENTE: De … à … Le Gouvernement du pays suivant:: Chef de délégation (uniquement gouvernement) Membre de délégation (uniquement gouvernement) Organisation Intergouvernementale (IGO) Organisation des Nations Unies Organisation non-gouvernementale (ONG) (accréditée par l’ECOSOC) Chambre de Commerce Secteur privé Organisation non-gouvernementale (ONG) (non accréditée par l’ECOSOC) Autre Disposez-vous d’un badge en tant que diplomate ou attaché de mission, d’une carte d’ONG ou d’un badge d’accés longue durée valuable à Genève? (...) Copie de votre passport (en format PDF format uniquement) 3. Période pour laquelle vous avez besoin du visa: Du: _______________ Au: _____________________ 4.
Langue:Français
Ponctuation: 359429 - https://unece.org/fileadmin/DA...neric_registration_form_FR.pdf
Source de données: un
Mme Mlle JE REPRESENTE: De … à … Le Gouvernement du pays suivant:: Chef de délégation (uniquement gouvernement) Membre de délégation (uniquement gouvernement) Organisation Intergouvernementale (IGO) Organisation des Nations Unies Organisation non-gouvernementale (ONG) (accréditée par l’ECOSOC) Chambre de Commerce Secteur privé Organisation non-gouvernementale (ONG) (non accréditée par l’ECOSOC) Autre Disposez-vous d’un badge en tant que diplomate ou attaché de mission, d’une carte d’ONG ou d’un badge d’accés longue durée valuable à Genève? (...) Nom de votre organisation/entreprise: Titre professionnel au sein de votre organisation/entreprise: Telephone:  + Fax : + Courriel : URL Adresse de votre organisation/entreprise: Ville: Code postal: Pays: Adresse à Genève: Pour demander une ASSISTANCE POUR L’OBTENTION D’UN VISA, veuillez remplir la page 2 de ce formulaire d’inscription Page 2 Demande d’ASSISTANCE POUR L’OBTENTION D’UN VISA Veuillez envoyer les informations suivantes par courriel à HYPERLINK "mailto:Dominique.rames@unece.org" Dominique.rames@unece.org: Formulaire d’inscription dûment rempli (pages 1 et 2) Copie de votre passport (en format PDF format uniquement) Période pour laquelle vous avez besoin du visa: Du: _______________ Au: _____________________ Le consulat suisse (adresse complete, y compris no de fax) où vous allez deposer votre demande de visa (veuillez consultez: HYPERLINK "http://www.eda.admin.ch/eda/en/home/reps.html" http://www.eda.admin.ch/eda/en/home/reps.html) Après réception des éléments mentionnés ci-dessus, la CEE-ONU vous assistera dans votre démarche.
Langue:Français
Ponctuation: 359429 - https://unece.org/fileadmin/DA...neric_registration_form_FR.doc
Source de données: un
OMC | Faire face aux défis que comporte la participation à l'OMC: études de cas ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Accueil   |  L’OMC   |  Nouvelles et événements   |  Domaines   |  Membres de l’OMC   |  Documents et ressources   |  Relations extérieures Contactez-nous   |  Plan du site   |  A-Z   |  Recherche english     español accueil ressources publications étude de cas étude de cas 37 FAIRE FACE AUX DÉFIS QUE COMPORTE LA PARTICIPATION À L'OMC: ÉTUDE DE CAS 37 Philippines: Adopting the Transaction Basis for Customs Valuation Ramon L. Clarete*   Uniquement en anglais ... Désolé, cette page est uniquement en anglais.
Langue:Français
Ponctuation: 358925.7 - https://www.wto.org/french/res...p_f/casestudies_f/case37_f.htm
Source de données: un