Home

Résultats 1 - 10 sur un total d'environ 391,790 pour designer. La recherche a pris 0.797 seconde(s).  
Trier par date/Trier par pertinence
Au niveau national, le système est supervisé par un coordonnateur COVID-19 désigné dans chaque pays, qui reçoit toutes les demandes d’évacuation sanitaire en rapport avec la COVID-19 émanant des entités référentes. Le coordonnateur travaille avec les points focaux désignés par les entités, les médecins traitants et d’autres parties pour faciliter les évacuations sanitaires.
Langue:Français
Ponctuation: 510779.7 - https://www.un.org/sites/un2.u...options_and_medevac_french.pdf
Source de données: un
Usages et pratiques des objets communicants à la Cité du design Exposition avec les villes design du réseau des villes créatives de l’UNESCO Coproduction entre la Cité du design Saint-Étienne, ville design du réseau des villes créatives de l’UNESCO et le Centre des Arts Enghien-les-Bains, ville arts numériques du réseau des villes créatives de l’UNESCO. (...) L’accompagnement des entreprises dans leur démarche design Support for businesses for the development of design La Poste Connect, récompensé par le Prix design de service – Le Groupe La Poste Le projet Connect a été proposé par deux designers dans le cadre du Prix pour le design de service Le Groupe La Poste. (...) À l’occasion de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2017, l’entreprise a participé au concours French Tech-Design Tech Booster, organisé par Saint-Étienne Métropole en collaboration avec le Cluster Designers+ et la Cité du design.
Langue:Français
Ponctuation: 507496.3 - https://en.unesco.org/creative...__Expo_AYTTM-pdf%20%281%29.pdf
Source de données: un
Dans l’affirmative, votre opérateur désigné accepte-t-il les envois des BEE sous conditions? (...) Dans l’affirmative, votre opérateur désigné accepte-t-il les envois des BEE sous conditions? (...) Dans l’affirmative, votre opérateur désigné accepte-t-il les envois des BEE sous conditions?
Langue:Français
Ponctuation: 501647.7 - https://www.upu.int/UPU/media/...a-jour-15-decembre_2021)_1.pdf
Source de données: un
Résolution C 6/2012 Poursuite de l’étude sur les bureaux d’échange extraterritoriaux, les centres de traitement du courrier international et les questions concernant la désignation de plusieurs opérateurs dans un pays Le Congrès, reconnaissant que la politique de l’Union postale universelle concernant les bureaux d’échange extraterritoriaux et l’enregistrement des codes des centres de traitement du courrier international, établie par les résolutions du Congrès C 44/2004 et C 63/2008, est toujours en vigueur, réaffirmant qu’un bureau d’échange extraterritorial est un bureau ou un établissement géré par un opérateur désigné ou en liaison avec ce dernier sur le territoire d’un autre pays et que de tels bureaux sont établis par des opérateurs désignés à des fins commerciales pour développer leurs activités en dehors de leur territoire national, gardant à l’esprit que, en vertu de l’article 2 de la Convention adoptée par le Congrès de Bucarest, tout Pays-membre notifie au Bureau international l’identité de son ou de ses opérateurs officiellement désignés pour assurer l’exploitation des services et remplir les obligations découlant des Actes de l’Union sur son territoire, reconnaissant également que les bureaux d’échange extraterritoriaux ne se trouvent pas dans la même situation que les opérateur désignés remplissant les obligations découlant des Actes de l’Union, notant que, depuis le 24e Congrès (2008), le nombre des bureaux d’échange extraterritoriaux a augmenté (en passant de 110 en 2008 à 141 en 2011), notant également que ces bureaux sont gérés par 18 opérateurs désignés dans 23 Pays-membres, que certains de ces bureaux sont gérés par des opérateurs non désignés et sont enregistrés comme des centres de traitement du courrier international, et que l’enregistrement des codes des centres de traitement du courrier international par des opérateurs non désignés a été suspendu depuis 2007, prenant en considération le fait que les politiques nationales des Pays-membres concernant les bureaux d’échange extraterritoriaux sont très diverses, convaincu que certaines préoccupations légitimes d’ordre opérationnel persistent pour ce qui est du traitement des envois provenant de bureaux d’échange extraterritoriaux, par exemple en ce qui concerne l’identification de l’opérateur d’expédition, le renvoi des bulletins de vérification, les envois non distribuables, la rémunération adéquate pour la distribution des envois reçus, l’application des règles de l’Union ainsi que formules des douanes et des compagnies aériennes, convaincu également du fait que tout cela pourrait représenter un risque pour l’intégrité du réseau postal mondial et de l’Union et devrait être traité progressivement et d’une manière transparente, notant en outre les résultats de l’étude menée par un consultant externe sur l’impact des nouveaux acteurs du marché postal sur la mission de l’UPU et ses activités, révélant un nombre croissant d’accords bilatéraux conclus entre les opérateurs désignés et non désignés (tous types de fournisseurs de services de courrier, y compris les opérateurs désignés d’un pays opérant dans un autre pays en tant qu’opérateurs non désignés) et soulignant le fait que ces accords sont complémentaires par rapport aux accords multilatéraux établis, notant enfin un certain nombre de recommandations provenant d’une étude, conduite par un consultant externe dans le cadre des travaux du Groupe de projet «Interconnectivité» de la Commission 1 du Conseil d’administration, concernant les incidences de l’existence de plusieurs opérateurs désignés dans un pays sur les échanges de courrier international régis par les Actes de l’Union, reconnaissant en outre les travaux déjà entamés par le Conseil d’exploitation postale pour examiner les normes techniques telles que la norme S34, afin de faciliter l’identification des opérateurs d’expédition, invite les Pays-membres de l’Union:  à fournir au Bureau international les informations les plus récentes sur leur politique nationale relative aux bureaux d’échange extraterritoriaux et à l’enregistrement des centres de traitement du courrier international;  à respecter les conditions énoncées dans les résolutions C 44/2004 et C 63/2008;  à respecter les politiques nationales définies par les autres Pays-membres de l’Union, charge le Conseil d’administration, de concert avec le Conseil d’exploitation postale:  de mener une étude pour établir une politique définitive sur les conditions d’accès aux codes des centres de traitement du courrier international, ainsi qu’à des produits de l’Union tels que International Postal System (IPS et IPS Light), POST*Net ou POST*Clear, offertes aux opérateurs non désignés, afin de gérer ces conditions d’accès de manière dûment réglementée et dans un souci de transparence et d’efficacité;  d’étudier les principes fondamentaux dont doit tenir compte chaque Pays-membre qui désigne plusieurs opérateurs pour assurer des services postaux et remplir les obligations découlant des Actes de l’Union sur son territoire, y compris leurs droits et obligations, et, lorsque cela se révèle nécessaire, d’élaborer des propositions pour le Congrès, charge également le Conseil d’exploitation postale:  d’étudier toutes les recommandations d’ordre opérationnel issues de l’étude concernant les incidences de l’existence de plusieurs opérateurs désignés dans un pays sur les échanges de courrier international régis par les Actes de l’Union et, le cas échéant, d’appliquer ces recommandations dans les meilleurs délais;  de continuer d’étudier les moyens à mettre en œuvre pour que les normes techniques de l’Union répondent mieux aux besoins d’un environnement postal dans lequel plusieurs opérateurs désignés coexistent dans un pays et dans lequel il y a d’autres acteurs externes, charge en outre le Bureau international, en liaison avec le Conseil d’exploitation postale:  de gérer le processus d’enregistrement, d’actualiser et de publier la liste des centres de traitement du courrier international actifs ainsi que de rendre cette liste facilement accessible;  de publier les modifications apportées à la liste 108 des codes des centres de traitement du courrier international, en tant qu’informations essentielles;  de fournir en temps utile les codes actualisés des centres de traitement du courrier international;  d’informer régulièrement tous les opérateurs des codes des centres de traitement du courrier international retirés;  de recueillir et de diffuser les informations les plus récentes concernant les politiques des Pays membres de l’UPU relatives aux bureaux d’échange extraterritoriaux.
Langue:Français
Ponctuation: 500515.53 - https://www.upu.int/UPU/media/...es/resolutionC62012EtoesFr.pdf
Source de données: un
JOB/GC/25 World Trade Organization Organisation Mondiale du Commerce Organización Mundial del Comercio - 2 - Désignation du nouveau Directeur général Communication de la Présidente du Conseil général à l'intention des Membres 1er novembre 2012 Mesdames, Messieurs, Ainsi que je l'ai rappelé à la réunion du Conseil général en octobre (JOB/GC/24), conformément aux Procédures de désignation des directeurs généraux énoncées dans le document WT/L/509, le processus de désignation commence neuf mois avant l'expiration du mandat du Directeur général en poste par une notification du Président du Conseil général aux Membres. (...) Pascal Lamy, se terminant le 31 août 2013, le processus de désignation du prochain Directeur général doit commencer le 1er décembre 2012. (...) Je saisis cette occasion pour rappeler certains délais définis dans les procédures aux fins du processus de désignation, et pour clarifier certains points d'ordre administratif. 1.
Langue:Français
Ponctuation: 495720.9 - https://www.wto.org/french/thewto_f/dg_f/dgsel_f.doc
Source de données: un