Home

Résultats 1 - 10 sur un total d'environ 666,207 pour easy program. La recherche a pris 1.158 seconde(s).  
Trier par date/Trier par pertinence
OMAN: CONCLUDING OBSERVATIONS
Le Comité recommande à l’État partie : a) D’adopter une législation pour que l’information fournie par les médias au grand public soit également mise à la portée des personnes handicapées sous une forme accessible, à l’aide de technologies adaptées aux différents types de handicap, comme le braille, la langue des signes et le langage simplifié (Easy Read), en veillant notamment à ce que les sites Web soient accessibles et conformes aux normes élaborées dans le cadre de l’Initiative pour l’accessibilité du Web du World Wide Web Consortium ; b) De continuer à promouvoir la langue des signes, notamment en élargissant la portée du programme « Understand Me » et en créant un service de communication visuelle, et de développer à plus grande échelle les programmes de formation et d’accréditation pour les interprètes en langue des signes. (...) Tout en se félicitant de l’amélioration et du développement des services de santé, notamment des programmes de réadaptation et des services de santé mentale au bénéfice des personnes handicapées dans l’État partie, le Comité est préoccupé par : a) L’accessibilité insuffisante, pour les personnes handicapées, notamment celles qui ont une déficience motrice, des hôpitaux et des établissements de soin de l’État partie et l’accès insuffisant à des soins de qualité pour les personnes handicapées vivant en milieu rural et les enfants de travailleurs migrants ; b) L’insuffisance de la formation du personnel prodiguant des soins de santé primaire ; c) Le fait que les besoins particuliers des femmes et des filles handicapées ne soient pas déterminés et pris en compte ; d) Le manque d’informations disponibles sous une forme accessible aux personnes handicapées, par exemple en braille, en langue des signes et en langage simplifié (Easy Read) pour les personnes avec une déficience sensorielle ou intellectuelle, concernant les services et les programmes éducatifs destinés aux personnes handicapées, en particulier aux femmes, aux filles et aux jeunes en général, et concernant la santé et les droits en matière de sexualité et de procréation, notamment le droit qu’ont ces personnes de donner, ou non, leur consentement libre et éclairé dans le domaine de la santé. 46. Le Comité recommande à l’État partie : a) De veiller à ce que tous les hôpitaux et les autres établissements de santé soient physiquement accessibles à toutes les personnes handicapées dans toutes les régions de l’État partie, y compris les zones rurales, et que des soins de santé de qualité soient offerts à toutes les personnes handicapées, notamment les femmes et les filles, y compris les travailleurs migrants et les membres de leur famille ; b) D’intégrer le modèle du handicap fondé sur les droits de l’homme dans le programme de formation de tous les professionnels de santé, en mettant l’accent sur la fourniture de traitements et de services médicaux à toutes les personnes handicapées, après obtention de leur consentement préalable, libre et éclairé ; c) De fournir aux personnes handicapées, sous une forme accessible, par exemple en braille, en langue des signes et en langage simplifié (Easy Read) pour les personnes avec une déficience sensorielle ou intellectuelle, des renseignements sur les services et les programmes éducatifs dont peuvent bénéficier les personnes handicapées, en particulier les femmes, les filles et les jeunes en général, dans les domaines de la santé et des droits en matière de sexualité et de procréation, conformément à la cible 3.7 des objectifs de développement durable, y compris le droit qu’ont ces personnes de donner, ou non, leur consentement libre et éclairé au sujet des questions se rapportant à leur santé.
Langue:Français
Ponctuation: 1105381.8 - https://daccess-ods.un.org/acc...open&DS=CRPD/C/OMN/CO/1&Lang=F
Source de données: ods
HAITI: CONCLUDING OBSERVATIONS
Le Comité est préoccupé par : a) Les formes aggravées de discrimination, notamment les discriminations multiples et croisées et la discrimination par association, que vivent, en particulier, les femmes et filles handicapées ; b) La marginalisation des femmes et filles handicapées et leur exclusion des programmes et politiques publiques en cours en matière de promotion des droits des femmes, dont le Plan national d’égalité femmes-hommes (2014-2020) ; c) Le manque d’aides spécifiques et ciblées apportées aux organisations de femmes et de filles handicapées, la participation insuffisante des femmes et filles handicapées aux processus de prise de décisions les concernant et l’absence de programmes en faveur de leur autonomisation. 11. (...) Le Comité recommande à l’État partie : a) De codifier la langue des signes haïtienne et d’accélérer l’adoption de lois visant à la reconnaître comme langue officielle pour les démarches officielles ; b) De prendre des mesures pour améliorer l’accessibilité des technologies et supports d’information et de communication appropriés pour les personnes handicapées en veillant à l’accessibilité du Web et à l’emploi de la langue des signes, des sous-titres, du braille, de la langue « Easy Read » − ou FALC − et du langage simplifié dans tous les services publics, et de mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités pour le personnel qui assure la prestation de services aux personnes handicapées, notamment des formations au braille, à la langue « Easy Read » (ou FALC), à la communication tactile et à la langue des signes ; c) D’améliorer l’accessibilité des médias et, en particulier, des émissions diffusées en direct. (...) Il recommande également à l’État partie : a) D’adopter une procédure légalement établie pour l’apport d’aménagements raisonnables à tous les niveaux de l’enseignement et d’allouer les ressources nécessaires à sa mise en œuvre ; b) D’élaborer et de mettre en œuvre un plan d’action sur l’éducation inclusive doté de ressources suffisantes et assorti d’échéances et d’objectifs précis concernant l’accessibilité, l’adaptation des programmes d’études, les matériels didactiques et l’assistance et le soutien individuels dans les environnements scolaires ordinaires, ainsi que des initiatives de sensibilisation et une formation obligatoire à l’éducation inclusive et à sa mise en œuvre destinée au personnel enseignant, aux enseignants auxiliaires et au personnel non enseignant ; c) D’améliorer la collecte de données concernant, notamment, l’accessibilité des infrastructures scolaires et l’application des lois et des politiques sur l’éducation inclusive ; d) D’accroître les ressources humaines, techniques et financières destinées à la mise en œuvre de l’éducation inclusive, et de mener régulièrement des campagnes d’information dans des formats accessibles, notamment en langage simplifié et en langue « Easy Read » (ou FALC), afin de promouvoir l’éducation de toutes les personnes handicapées, en particulier des femmes et des enfants et des personnes vivant dans les zones rurales ; e) D’accroître les ressources destinées aux bourses et aides scolaires afin de garantir l’éducation des enfants handicapés.
Langue:Français
Ponctuation: 1102444.4 - https://daccess-ods.un.org/acc...open&DS=CRPD/C/HTI/CO/1&Lang=F
Source de données: ods
MOROCCO: CONCLUDING OBSERVATIONS
Le Comité salue l’adoption par l’État partie de mesures de politique générale et de programmes visant à mettre en œuvre la Convention, notamment : l’élaboration de l’enquête nationale sur le handicap ; l’adoption par le Ministère de la santé d’un programme de travail sur la santé et le handicap ; la création par le Ministère des finances du Fonds d’appui à la cohésion sociale ; et la publication par le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle de circulaires et de notes visant à promouvoir le droit des personnes handicapées à l’éducation. (...) Le Comité s’inquiète : a) Des obstacles à la participation effective des personnes handicapées dans le système judiciaire, obstacles qui reposent sur une méconnaissance des questions touchant au handicap au sein du secteur judiciaire, et sur le fait qu’aucun aménagement effectif n’est apporté à la procédure, que les personnes handicapées ne bénéficient pas de l’aide juridictionnelle, et que tous les locaux judiciaires, notamment les tribunaux et les lieux de détention, ne leur sont pas accessibles ; b) Du fait que les informations judiciaires ne sont pas diffusées dans des formats accessibles aux personnes handicapées, notamment en braille, en langue facile (Easy Read) et en langue des signes. 29. Le Comité recommande à l’État partie : a) De prendre des mesures pour garantir que toutes les personnes handicapées, en particulier celles qui présentent un handicap psychosocial ou intellectuel, ainsi que les personnes sourdes et malentendantes, aient accès à la justice, et à l’information et aux communications dans des formats accessibles, notamment en braille, sur des supports tactiles, en langue facile (Easy Read) et en langue des signes ; b) De prévoir, au sein du secteur judiciaire, des aménagements effectifs à la procédure en faveur des personnes handicapées, en fonction de leur sexe et de leur âge ; c) De veiller à ce que des programmes de formation et des campagnes de sensibilisation et d’information soient régulièrement mis en œuvre à l’intention du personnel des tribunaux, des juges, des procureurs et des responsables de l’application des lois, notamment de la police et de l’administration pénitentiaire, sur la nécessité d’assurer l’accès des personnes handicapées à la justice ; d) De prendre les mesures qui s’imposent pour soutenir les personnes handicapées et leur donner les moyens de travailler dans le système de justice, notamment en qualité de juges ou de procureurs, en leur apportant tout l’appui nécessaire, afin d’améliorer l’accès des personnes handicapées à la justice. (...) Le Comité recommande à l’État partie : a) D’adopter des mesures concrètes afin de créer une langue des signes marocaine unifiée qui sera reconnue comme langue officielle des personnes sourdes et enseignée dans les écoles, de constituer un vivier d’interprètes en langue des signes qualifiés et d’enseignants formés à la traduction en format tactile, en braille et en langue facile (Easy Read) et de veiller à ce que les chaînes de télévision diffusent le journal télévisé et des programmes dans des formats accessibles, en particulier pour les personnes sourdes ou malentendantes ; b) D’adopter des lois et des mesures visant à garantir que les propriétaires et les concepteurs de sites Web rendent leurs sites accessibles aux personnes handicapées, en particulier aux personnes aveugles et malvoyantes ; c) D’accélérer l’adoption du projet de loi sur le droit à l’accès à l’information et d’en éliminer toute restriction qui entrave la jouissance de ce droit par les personnes handicapées.
Langue:Français
Ponctuation: 1099341.8 - https://daccess-ods.un.org/acc...open&DS=CRPD/C/MAR/CO/1&Lang=F
Source de données: ods
SUDAN: CONCLUDING OBSERVATIONS
Le Comité recommande à l’État partie : a) D’envisager l’adoption d’un projet de loi sur le droit d’accès à l’information et d’éliminer toute restriction qui entrave l’exercice par les personnes handicapées de leur liberté de rechercher, de recevoir et de communiquer des informations et des idées sur la base de l’égalité avec les autres, en veillant, entre autres, à ce que les propriétaires et les concepteurs de sites Web rendent ceux-ci accessibles aux personnes handicapées, en particulier aux personnes aveugles et malvoyantes ; b) D’adopter des mesures concrètes pour que la langue des signes soit reconnue comme une langue officielle et de prendre des dispositions pour qu’elle soit enseignée dans les écoles ; de constituer un vivier d’interprètes en langue des signes qualifiés et d’enseignants formés à la traduction en format tactile, en braille et en lecture facile (Easy Read) et de veiller à ce que les chaînes de télévision diffusent leurs journaux télévisés et d’autres programmes dans des formats accessibles, en particulier pour les personnes sourdes ou malentendantes. (...) Le Comité constate avec préoccupation que les personnes handicapées ne sont pas consultées, par l’intermédiaire des organisations qui les représentent, dans le cadre des programmes de coopération internationale, qu’elles ne participent pas à ces programmes et n’y sont pas prises en compte. 66. Le Comité recommande à l’État partie d’adopter des mesures visant à assurer la participation, l’inclusion et la consultation effectives des personnes handicapées, par l’intermédiaire des organisations qui les représentent, dans le cadre des programmes de coopération internationale. Application et suivi au niveau national (art. 33) 67.
Langue:Français
Ponctuation: 1084510.7 - https://daccess-ods.un.org/acc...open&DS=CRPD/C/SDN/CO/1&Lang=F
Source de données: ods
LATVIA: CONCLUDING OBSERVATIONS
Femmes handicapées (art. 6) 10 Le Comité est préoccupé par : a) La faible participation des femmes handicapées à la vie politique et publique et l’absence de dispositions concernant ces femmes dans les lois, les programmes et les politiques relatifs à la promotion de la femme ; b) L’absence de données et de travaux de recherche sur les femmes et les filles handicapées, notamment la reconnaissance insuffisante de la discrimination multiple et croisée que subissent les femmes et les filles handicapées dans l’État partie. 11. (...) Le Comité recommande à l’État partie d’adopter un cadre légal complet pour que tous les produits d’information et de communication mis à la disposition du public soient accessibles à toutes les personnes handicapées, notamment au moyen d’Internet, d’Easy Read, d’un service de sous-titrage, d’un affichage en braille et d’un service d’interprétation en langue des signes. (...) Le Comité recommande à l’État partie : a) De faire en sorte que les personnes handicapées et leurs proches jouissent d’un niveau de vie suffisant en veillant notamment à ce que les programmes de protection sociale et de réduction de la pauvreté prennent en compte les frais supplémentaires liés au handicap ; b) De prêter attention au lien qui existe entre l’article 28 de la Convention et la cible 1.3 des objectifs de développement durable.
Langue:Français
Ponctuation: 1044039.8 - https://daccess-ods.un.org/acc...open&DS=CRPD/C/LVA/CO/1&Lang=F
Source de données: ods
Nouvelles | Changement climatique | Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture FAO.org العربية 中文 english français Русский Español Changement climatique Notre travail Finance internationale Programmes et projets Forums internationaux Nouvelles Evènements Ressources Nouvelles Travailler ensemble pour améliorer les moyens de subsistance, la résilience et l'égalité des sexes dans la filière apicole sénégalaise 07 February 2022 Le miel de Casamance, une région située au sud du Sénégal, représente 70 pour cent de la production nationale*. (...) Bringing degraded African land back to life 21 January 2022 Farming in the Sahel region of Africa isn’t easy. It’s an area that suffers from degraded soils, erratic rainfall and is often subject to long periods of drought.
Langue:Français
Ponctuation: 998833.1 - https://www.fao.org/climate-change/news/fr/
Source de données: un
Agences internationales: Fonds international de développement agricole (Fida), Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Banque mondiale. (...) British Airways BWIA International-Trinidad & Tobago Airlines Coca Cola Italia Consorzio I.TE.CO Cubana Aviación Easy Line by Gruppo Ricci S.r.l. Egypt Air El Al-Israel Airlines Ethiopian Airlines Europcar Interrent Fiat Garuda Indonesia Ghana Airways Gruppo GE.ME.AZ Cusin Gulf Air Iberia Interflora Italia Kellogg Company Kenya Airways Korean National Livestock Cooperatives Federation Kuwait Airways Lanchile Lufthansa Malaysia Airlines Malev-Hungarian Airlines MEA-Middle East Airlines Microsoft Nardi Francesco e Figli National Milk Drinking Campaign Board of Thailand PTT International Royal Ahold Royal Air Maroc Sabena SAS-Scandinavian Airlines Servizio Giardini del Comune di Roma Singapore Airlines Swissair Tap Air Portugal TAROM-Romanian Airlines Telecom Italia Mobile Thai Airways Tipco Agriculture Company Ltd Tunis Air Turkish Airlines VIASA Zumtobel Staff Illuminazione S.r.l.
Langue:Français
Ponctuation: 928646.8 - https://www.fao.org/waicent/oi...press_ne/pressfre/prfr9654.HTM
Source de données: un
LE TRAITÉ INTERNATIONAL TIENT LA PREMIÈRE SESSION EXTRAORDINAIRE POUR ADOPTER LE BUDGET PROVISOIRE |International Treaty on Plant Genetic Resources for Food and Agriculture|FAO  FAO.org العربية english français Español Sur tous les sites de la FAO       Sur ce site seulement Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture Aperçu Textes du Traité Organe directeur Presidents de l'OD Le Bureau Règlement Réunions de l'Organe Directeur Comités Programme de travail pluriannuel (PTPA) Submissions on digital sequence information (DSI) Points focaux nationaux Partenariats FAQs Session extraordinaire de l’Organe directeur Pays Adhésion Points focaux nationaux Coin des PFN Etat des contributions Réunions Thèmes Système mondial d’information Comité scientifique Portail GLIS Identifiants numériques d'objets (DOI en anglais) Expériences sur l’application de DOI FAQs Documentation et liens sélectionnés Projet de descripteurs pour les espèces sauvages apparentées Sensibilisation et coordination L'utilisation durable Aperçu Portail GLIS Orientation des politiques Informations et communications Ensemble d'instruments pour l'utilisation durable des RPAA Droits des agriculteurs Comment promouvoir les droits des agriculteurs Mesures et initiatives de l'Organe directeur en faveur des droits des agriculteurs Groupe spécial d’experts techniques sur les Droits des agriculteurs Avis et expériences Inventaire Communication des informations sur les éventuelles interactions entre le Traité international et les instruments internationaux pertinents Ressources d’information, Documentations et Liens utiles Le Système Multilatéral Le Système Multilatéral Fonctionnement L'ATTM Easy-SMTA Matériel disponible Application Comité d’application Rapports nationaux Comment présenter des rapports Questions fréquemment posées pour le site web Webinars La Stratégie de financement Le Fonds de partage des avantages Aperçu Orientation des politiques La mobilisation des ressources Projets financés Groupe d'experts Voix de la diversité Tools InforMEA CAPFITOGEN Les outils CAPFITOGEN Télécharger les outils de CAPFITOGEN Ensemble d’instruments pour l’utilisation durable des RPAA Aperçu Article 6 Soutenir la diversité des cultures locale Politique concernant l’utilisation durable des RPAA Advanced Search Ressources de formation La Plateforme pour le développement conjoint et le transfert de technologies Programme de formation et de renforcement des capacités Le Secrétariat Le Secrétaire Personnel Portail GLIS Nouvelles Nouvelles Liste des dossiers de presse Vidéos FAQs LE TRAITÉ INTERNATIONAL TIENT LA PREMIÈRE SESSION EXTRAORDINAIRE POUR ADOPTER LE BUDGET PROVISOIRE 06/12/2021 La continuité de la pandémie mondiale impose la tenue d’une réunion en ligne 06 décembre 2021, Rome, Italie – Demain commence la première session extraordinaire de l'Organe directeur du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture, qui se tiendra en mode virtuel les 7 et 8 décembre 2021. " La session extraordinaire de l’Organe directeur a été convoquée vu que la neuvième session de l’Organe directeur (GB-9) a dû être reportée au mois de mai 2022, en raison de la pandémie mondiale de COVID-19 ", a déclaré Kent Nnadozie, Secrétaire du Traité international. « Par conséquent, une session extraordinaire était nécessaire pour assurer que le Traité international et son Secrétariat puissent continuer à fonctionner », a-t-il expliqué. La session extraordinaire décidera d'un budget provisoire pour 2022 devant permettre de continuer à appuyer les gouvernements et les utilisateurs de ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture, en attendant l'examen par la neuvième session du programme de travail pour l'exercice biennal 2022-2023.
Langue:Français
Ponctuation: 917588.6 - https://www.fao.org/plant-trea...news/news-detail/fr/c/1458915/
Source de données: un
HUMAN RIGHTS AND SCIENTIFIC AND TECHNOLOGICAL DEVELOPMENTS : USES OF ELECTRONICS WHICH MAY AFFECT THE RIGHTS OF THE PERSON AND THE LIMITS WHICH SHOULD BE PLACED ON SUCH USES IN A DEMOCRATIC SOCIETY : REPORT OF THE SECRETARY-GENERAL (CONTINUED)
Feldzamen, The Intelligent Man's Easy Guide to Computers (New York, McKay, 1971), p. 7 et 8 (ouvrage cité ci-après sous le titre abrégé "Feldzamen, Easy Guide"). 12/ Voir, par exemple, Smith, op. cit., p. 5 et 6. (...) Durant la période de simulation, on déclenche, en suivant un programme précis, une série d'événements qui modifient l'équilibre du modèle. (...) On s'emploie également â mettre au point des ordinateurs capables de se programmer eux-mêmes et d'"apprendre par expérience" (solution de problèmes heuristiques).
Langue:Français
Ponctuation: 912979.6 - https://daccess-ods.un.org/acc...en&DS=E/CN.4/1142/ADD.1&Lang=F
Source de données: ods