Home

Résultats 1 - 10 sur un total d'environ 158,571 pour strict watch. La recherche a pris 7.863 seconde(s).  
Trier par date/Trier par pertinence
Chronique ONU |Les demandes d’asile aujourd’hui Les demandes d’asile aujourd’hui Des politiques plus strictes, un nombre de demandes en baisse et l’intolérance qui en découle Par Charlotte Maitre Imprimer Page d'accueil | Dans ce numéro | Archives | Anglais | Contactez-nous | Abonnez-vous | Liens L'article Au cours des dernières années, les pays industrialisés se sont plaints du nombre élevé de demandes d’asile qui ont été déposées et ont adopté des politiques de plus en plus strictes destinées à endiguer la vague de réfugiés et à assurer la protection des frontières. (...) LEMOYNE Évoquant l’impact des politiques plus strictes, le Haut Commissaire de l’ONU pour les réfugiés, António Guterres, a déclaré que le HCR reconnaissait pleinement le droit des États à gérer leurs frontières de manière responsable. « Mais les États », a-t-il ajouté, « devraient aussi reconnaître que la surveillance des frontières ne doit pas empêcher l’accès aux procédures d’asile ou à la juste détermination du statut de réfugié à ceux qui en sont habilités selon le droit international. » Pour sa part, Sherif Elsayed-Ali, responsable de l’équipe chargée des droits des réfugiés et des migrants au secrétariat d’Amnesty International, a reconnu que les politiques complexes adoptées par les États avaient non seulement un « effet négatif » sur l’accès à l’asile, mais avaient aussi entraîné une baisse des demandeurs d’asile. « Ces [politiques] reflètent la tendance de plus en plus fréquente de certains États à se décharger de leur responsabilité sur d’autres États par des mesures d’interception et de traitement extraterritoriales et par d’autres moyens », a-t-il poursuivi. « Les États font usage de moyens dissuasifs pour réduire le flux de demandeurs d’asile, comme la détention des réfugiés dont la demande d’asile a été refusée et leur maintien dans une vie précaire en limitant leur accès à l’aide et à l’emploi. » Bill Frelick, directeur des politiques sur les réfugiés à Human Rights Watch, a toutefois noté que les mesures de non-entrée faisaient rarement la distinction entre les personnes qui avaient besoin d’une protection internationale et les migrants dépourvus de documents. (...) Le HCR a vivement critiqué ces dispositions considérées les plus strictes d’Europe, rappelant la difficulté des personnes qui fuient un pays à obtenir ce genre de documents.
Langue:Français
Ponctuation: 1235003.9 - https://www.un.org/french/pubs...ique/2007/numero3/0307p20.html
Source de données: un
SUMMARY : [UNIVERSAL PERIODIC REVIEW] : SAUDI ARABIA / PREPARED BY THE OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS IN ACCORDANCE WITH PARAGRAPH 15(C) OF THE ANNEX TO HUMAN RIGHTS COUNCIL RESOLUTION 5/1
Égalité et non-discrimination 9. Human Rights Watch note qu’en vertu d’un régime strict de tutelle masculine, les femmes adultes doivent en général obtenir l’autorisation d’un tuteur, habituellement leur père ou leur mari, pour travailler, voyager, étudier ou se marier, et que le Gouvernement saoudien dénie aux femmes le droit de prendre les décisions même les plus insignifiantes au nom de leurs enfants15. (...) Le Centre européen pour le droit et la justice note que l’application stricte de la loi islamique prime, qu’en elle-même, la Constitution saoudienne ne permet pas la liberté religieuse, et que même la pratique de l’islam est restreinte à l’interprétation stricte de l’islam qui est propre à l’Arabie saoudite. (...) A/HRC/WG.6/4/SAU/3 page 12 27 Amnesty International UPR submission, p. 7. 28 International Commission of Jurists UPR submission, pp. 7 and 8. 29 AlKarama for Human Rights UPR submission, p. 4. 30 Human Rights Watch UPR submission, p. 5. 31 Amnesty International UPR submission, p. 7. 32 AlKarama for Human Rights UPR submission, pp. 4 and 5. 33 AlKarama for Human Rights UPR submission, p. 6. 34 AlKarama for Human Rights UPR submission, pp. 2 and 3. 35 International Commission of Jurists UPR submission, p. 5. 36 Amnesty International UPR submission, pp. 4 and 5. 37 AlKarama for Human Rights UPR submission, p. 3. 38 AlKarama for Human Rights UPR submission, p. 6. 39 Human Rights Watch UPR submission, p. 1. 40 Jubilee Campaign UPR submission, p. 3, para. 16. 41 Amnesty International UPR submission, p. 4. 42 International Commission of Jurists UPR submission, p. 6. 43 AlKarama for Human Rights UPR submission, p. 5. 44 Human Rights Watch UPR submission, pp. 4 and 5. 45 International Commission of Jurists UPR submission, p. 4. 46 International Commission of Jurists UPR submission, p. 3. 47 International Commission of Jurists UPR submission, p. 4. 48 AlKarama for Human Rights UPR submission, p. 6. 49 Human Rights Watch UPR submission, pp. 4 and 5. 50 Amnesty International UPR submission, p. 5. 51 Amnesty International UPR submission, p. 6. 52 Amnesty International UPR submission, p. 5. 53 AlKarama for Human Rights UPR submission, p. 6. 54 Human Rights Watch UPR submission, pp. 4 and 5. 55 Jubilee Campaign UPR submission, p. 1, para. 5. 56 The Becket Fund for Religious Liberty UPR submission, p. 4. 57 Human Rights Watch UPR submission, p. 5. 58 Human Rights Watch UPR submission, p. 5. 59 Amnesty International UPR submission, p. 6. 60 Human Rights Watch UPR submission, p. 2. 61 Human Rights Watch UPR submission, p. 3. 62 Human Rights Watch UPR submission, p. 3. 63 The Becket Fund for Religious Liberty UPR submission, p. 3. 64 Jubilee Campaign UPR submission, p. 2, para. 10.
Langue:Français
Ponctuation: 1109293.8 - daccess-ods.un.org/acce...n&DS=A/HRC/WG.6/4/SAU/3&Lang=F
Source de données: ods
QUESTION OF THE VIOLATION OF HUMAN RIGHTS AND FUNDAMENTAL FREEDOMS IN ANY PART OF THE WORLD, WITH PARTICULAR REFERENCE TO COLONIAL AND OTHER DEPENDENT COUNTRIES AND TERRITORIES : WRITTEN STATEMENT
Au cours de l'année écoulée, Human Rights Watch/Helsinki a continué de suivre de près, par l'intermédiaire de ses bureaux dans la région, la situation des droits de l'homme en Asie centrale et souhaite appeler l'attention de la Commission notamment sur trois pays. (...) Le Gouvernement a continué à limiter strictement les activités de ceux qui exprimaient leur désaccord avec les politiques officielles, et à contrôler presque totalement la presse, la radio, la télévision et les médias électroniques. (...) Hong-kong 20. Human Rights Watch est très préoccupé par la façon dont pourrait évoluer la situation des droits de l'homme à Hong-kong après le 1er juillet 1997, date à laquelle la colonie britannique deviendra officiellement une région administrative spéciale de Chine.
Langue:Français
Ponctuation: 1072939.5 - daccess-ods.un.org/acce...n&DS=E/CN.4/1997/NGO/58&Lang=F
Source de données: ods
LETTER DATED 19 JANUARY 2004 FROM THE PERMANENT REPRESENTATIVE OF MYANMAR TO THE UNITED NATIONS ADDRESSED TO THE PRESIDENT OF THE SECURITY COUNCIL
Elle résulte en particulier d’une allégation infondée publiée par une organisation non gouvernementale (Human Rights Watch), qui est parvenue à la surprenante conclusion que 70 000 enfants soldats se trouvaient dans les forces armées du Myanmar sur la foi de témoignages d’une vingtaine de déserteurs d’une crédibilité douteuse vivant dans un pays voisin. (...) La conscription forcée sous toutes ses formes est d’ailleurs strictement interdite dans tout le pays. Les contrevenants sont traduits devant un tribunal militaire. (...) Le Gouvernement a pris des mesures de contrôle très strictes pour garantir le caractère volontaire du recrutement dans l’armée et faire en sorte que l’instruction fixant l’âge minimal de recrutement et les autres conditions soit respectée.
Langue:Français
Ponctuation: 1039292 - https://daccess-ods.un.org/acc...f/get?open&DS=S/2004/51&Lang=F
Source de données: ods
SUMMARY OF STAKEHOLDERS' SUBMISSIONS ON KYRGYZSTAN : [UNIVERSAL PERIODIC REVIEW] : REPORT OF THE OFFICE OF THE UNITED NATIONS HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS
Amnesty International et Human Rights Watch recommandent au Kirghizistan de ratifier le Statut de Rome de la Cour pénale internationale4. 3. (...) Ils recommandent le strict respect de l’inviolabilité du secret de la correspondance39. 2. (...) Human Rights Watch et les auteurs de la communication conjointe no 8 recommandent de donner suite à la décision du Comité des droits de l’homme78.
Langue:Français
Ponctuation: 1036464.3 - https://daccess-ods.un.org/acc...&DS=A/HRC/WG.6/35/KGZ/3&Lang=F
Source de données: ods
Evènement parallèle ICVA-ACF and Members : Les réalités humanitaires et de développement dans le Sahel centrali Enregistrement disponible au lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=3use1jFAOLE&ab_channel=ICVANetwork Panel 1 : Humanitaire dans un contexte de Nexus, quel levier pour améliorer l’accès humanitaire ? (...) Mona Sadeck, Directrice Régionale Adjointe pour L’Afrique, CICR : > Obligation générale du DIH de faciliter les actions humanitaires, l’accès doit être est une condition préalable pour répondre aux besoins humanitaires. > La pratique du DIH est un défi majeur : impacte la qualité de la réponse humanitaire > Les mesures de lutte contre le terrorisme sont incompatibles avec l’esprit du DIH : les exemptions dont l’objectif est d’exclure des mesures de lutte contre le terrorisme les activités strictement humanitaires, sont une façon efficace de préserver les activités humanitaires > Le CICR a une approche pragmatique et souple au « triple nexus » : basée sur l’échange d’expertise, d’acteurs d’influence, pour assurer la durabilité de l’impact humanitaire. (...) Metsi Markheta, coordinatrice humanitaire au Burkina Faso : > Défis : nécessitent actions urgentes humanitaires qui ne peuvent être menées qu’avec des principes de concertation et de coordination avec les partenaires pour soulager la souffrance des populations, pour créer une solution holistique qui va durer. https://www.youtube.com/watch?v=3use1jFAOLE&ab_channel=ICVANetwork > Accélérer les efforts pour une résilience de la population, accès aux services de base -> revient au triple nexus, le nexus est ce qui nous lie > Les principes doivent être compris par tous avec un focus sur la population, nous devrions pouvoir partager nos engagements respectifs autour d’un dialogue commun, synergie d’action, tout en visant l’accès aux populations et actions de résilience à moyen et long terme.
Langue:Français
Ponctuation: 1031886.8 - https://www.unocha.org/sites/u...20ICVA%20-%20ACF-%20French.pdf
Source de données: un
QUESTION OF THE REALIZATION IN ALL COUNTRIES OF THE ECONOMIC, SOCIAL AND CULTURAL RIGHTS CONTAINED IN THE UNIVERSAL DECLARATION OF HUMAN RIGHTS AND IN THE INTERNATIONAL COVENANT ON ECONOMIC, SOCIAL AND CULTURAL RIGHTS, AND STUDY OF SPECIAL PROBLEMS WHICH THE DEVELOPING COUNTRIES FACE IN THEIR EFFORTS TO ACHIEVE THESE HUMAN RIGHTS : WRITTEN STATEMENT
[6 mars 1997] L'affaire Nikitine - Droits de l'homme et environnement 1. Human Rights Watch est profondément préoccupé par la question des droits de l'homme et de l'environnement en Fédération de Russie. (...) Le parquet de Saint-Pétersbourg a aménagé la mesure de contrainte en faisant valoir que l'instruction approchait de son terme et que le dossier avait été renvoyé au tribunal municipal de Saint-Pétersbourg. 3. Human Rights Watch est profondément perturbé par la manière dont Nikitine a été traité du début de sa détention à ce jour. (...) fixées par la loi et nécessaires à la sauvegarde de la sécurité nationale; ces restrictions doivent toutefois s'entendre au sens strict et ne viser que les cas les plus graves - une menace politique ou militaire directe pesant sur l'ensemble de la nation.
Langue:Français
Ponctuation: 1023993.4 - daccess-ods.un.org/acce...n&DS=E/CN.4/1997/NGO/55&Lang=F
Source de données: ods