Home

Résultats 81 - 90 sur un total d'environ 8,337 pour vitamins. La recherche a pris 4.545 seconde(s).  
Trier par date/Trier par pertinence
(Les études étaient exclues si elles ciblaient des personnes hospitalisées ou malades, si elles évaluaient simplement la pharmacologie des suppléments de fer, ou si elles ciblaient des populations atteintes d'affections modifiant le métabolisme du fer, telles que les personnes souffrant de maladies intestinales inflammatoires.) 3.3 Interventions Supplémentation orale quotidienne en fer, avec ou sans acide folique et vitamine C, comparée à l'absence de supplémentation en fer. (...) Les sources possibles d'hétérogénéité ont été explorées dans les analyses de sous-groupes suivantes : Par âge : adolescentes (12 à 18 ans), femmes adultes plus âgées (50 à 55 ans) ; Par nutriment : fer seul ou fer plus co-intervention versus co-intervention seule, fer plus vitamine C versus vitamine C seule ; Par statut initial au regard de l'anémie : anémié, non anémié, mixte ou inconnu ; Par statut initial au regard de l'anémie ferriprive : carence en fer avec anémie, carence en fer sans anémie, pas de carence en fer ou statut inconnu ; Par dose quotidienne de fer élémentaire : <30 mg, 30 à 60 mg, 61 à 100 mg, ≥101 mg Par durée de la supplémentation en fer : ≤1 mois, >1 à ≤3 mois, >3 mois ; Par endémie palustre : endémique, non endémique, non indiqué/inconnu Résultats Anémie Par rapport aux femmes n'ayant pas reçu de suppléments de fer, celles qui en avaient reçu avaient 61% moins de risque d'être anémiées à la fin de l'intervention (RR=0,39, IC à 95%=[0,25 ; 0,60], p=0,000017 ; 10 essais/3273 femmes), même si l'hétérogénéité était élevée (I²=93%). (...) Dans l'analyse des sous-groupes, les études comparant le fer seul au témoin ont mis en évidence une diminution du risque d'anémie plus modeste (RR=0,57, IC à 95%=[0,45 ; 0,74], 8 essais/2775 femmes) que dans les études comparant le fer plus vitamine C à la vitamine C seule (RR=0,10, IC à 95%=[0,06 ; 0,15], 2 essais/498 femmes).
Langue:Français
Ponctuation: 833113.9 - https://www.who.int/elena/titl...summaries/daily_iron_women/fr/
Source de données: un
RECOMMENDATIONS FOR ADDITIONAL GENERAL RESOURCES TO FUND THE APPROVED COUNTRY PROGRAMMES IN THE AMERICAS AND CARIBBEAN REGION
En coopération avec les ONG et les maires constitutionnellement élus, l’UNICEF a contribué, dans le cadre du programme de vaccination élargi, à une campagne de vaccination couvrant tous les types d’antigènes du PEI, sauf celui de la tuberculose, et à la distribution de comprimés de vitamine A dans deux communes de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. (...) De plus, à la suite des épidémies de rougeole qui se sont déclarées dans l’ensemble du pays, l’UNICEF, en collaboration avec d’autres partenaires, a prêté son appui au Ministère de la santé publique dans la préparation d’un programme national de vaccination, visant en particulier la rougeole, avec distribution de comprimés de vitamine A. La mise en oeuvre de ce programme a déjà démarré dans certaines régions du pays. 21. (...) Des accords ont été passés avec les fabricants de sel et de sucre afin d’enrichir le sel avec de l’iode et le sucre avec de la vitamine A. Ces programmes seront renforcés afin de hâter la réalisation des objectifs qui ont été fixés pour le milieu de la décennie : généralisation du sel iodé et élimination de la carence en vitamine A.
Langue:Français
Ponctuation: 832375.8 - daccess-ods.un.org/acce...n&DS=E/ICEF/1994/P/L.32&Lang=F
Source de données: ods
DRAFT COUNTRY PROGRAMME DOCUMENT :ZIMBABWE
L’insuffisance pondérale à la naissance et la carence en vitamine A et l’anémie ferriprive restent des problèmes de santé fort préoccupants, et l’élimination de la carence en iode par l’iodisation universelle du sel requiert une surveillance constante. 3. (...) Le taux d’apport de suppléments en vitamine A a atteint 82 %, et 1,3 million d’enfants de moins de 5 ans ont été vaccinés au cours des journées nationales de la santé de l’enfant. (...) Le programme appuiera l’élaboration d’une politique de nutrition nationale, un système national de surveillance de la nutrition, l’élimination de la carence en iode, en vitamine A et en fer, l’alimentation thérapeutique des enfants gravement sous-alimentés et, en partenariat avec le Programme alimentaire mondial (PAM), continuera d’apporter un appui technique aux programmes d’alimentation. 34.
Langue:Français
Ponctuation: 832375.8 - https://daccess-ods.un.org/acc...E/ICEF/2006/P/L.6/REV.1&Lang=F
Source de données: ods
Lorsque le diagnostic est tombé, l’infirmier Mwami Ndamya a immédiatement commencé la prise en charge de la petite fille grâce aux antibiotiques et vitamines contenus dans la trousse médicale contre la rougeole fournie par l’UNICEF. (...) L’UNICEF distribué 1.317 trousses médicales contre la rougeole - contenant des antibiotiques, des sels de réhydratation, de la vitamine A et d'autres médicaments - aux zones sanitaires touchées pour traiter les enfants souffrant de complications.
Langue:Français
Ponctuation: 829018.9 - https://www.unicef.org/drcongo...s/bebe-eliane-survecu-rougeole
Source de données: un
En dehors des activités traditionnellement proposées lors de ces journées, sont menées des campagnes de déparasitage, de supplémentation en Vitamine A et de distribution de moustiquaires imprégnées pour protéger les mères et les enfants de moins de 5 ans contre le paludisme. (...) Ce qui a sensiblement amélioré le taux d’administration en vitamine A et en déparasitants. Les enfants de moins de cinq ans, cibles privilégiées du paludisme Les Journées sur la Survie de l’enfant célébrées dans le district sanitaire de Bogandé et les autres sites de la région doivent leur succès à l’implication et à l’engagement des autorités administratives du pays.
Langue:Français
Ponctuation: 829018.9 - https://www.unicef.org/burkina...vie-de-lenfant-au-burkina-faso
Source de données: un
COUNTRY PROGRAMME STRATEGY NOTE : BHUTAN
La lutte contre les carences en oligo-éléments a donné de très bons résultats : les troubles dus à la carence en iode ont presque disparu grâce à la distribution commerciale de sel iodé, et la carence en vitamine A est maîtrisée grâce à la distribution de gélules fortement dosées aux nourrissons, aux jeunes enfants et aux mères allaitantes. (...) Les objectifs du programme de pays sont les suivants : a) développer et renforcer les soins de santé primaires grâce à des approches au niveau des districts, afin de permettre à tous les enfants et à toutes les femmes d’accéder aux services essentiels; b) maintenir la couverture vaccinale des enfants à 90 % et, d’ici à l’an 2000, éradiquer la polio, éliminer le tétanos néonatal et réduire de moitié le taux de morbidité de la rougeole par rapport à 1990; c) renforcer les services de santé maternelle au niveau des districts et des communautés afin que 30 % des grossesses aient lieu avec l’assistance d’accoucheuses qualifiées; d) faire descendre la prévalence de la malnutrition protéo-énergétique au-dessous de 20 % d’ici à l’an 2000, éliminer les troubles dus à la carence en iode et en vitamine A, et réduire les niveaux d’anémie chez les femmes et les enfants; e) améliorer l’hygiène du foyer, faire passer de 60 à 80 % le nombre de personnes ayant l’eau courante en milieu rural et de 75 à 100 % le nombre de celles qui ont des latrines familiales; f) améliorer l’accès à une éducation de base valable pour atteindre, d’ici à 2001, un taux brut d’inscription d’au moins 90 % chez les enfants d’âge scolaire; et g) renforcer, au niveau des districts et au niveau central, les moyens de mettre en place des systèmes de suivi afin d’évaluer le progrès social. 17. (...) On luttera contre les carences en oligo-éléments en administrant des suppléments vitaminiques et minéraux et en cherchant à améliorer les apports alimentaires. 21.
Langue:Français
Ponctuation: 828144.4 - daccess-ods.un.org/acce...n&DS=E/ICEF/1996/P/L.31&Lang=F
Source de données: ods
Plus de la moitié des maladies dans le monde peut être attribuée à la faim, à un apport énergétique déséquilibré ou à des carences en vitamines ou en sels minéraux. Les pays en développement rejoignent rapidement le peloton des pays confrontés à de sérieux problèmes de santé dus tant à une suralimentation qu’à une sous-alimentation. (...) Pour les enfants, les carences en vitamines et en sels minéraux peuvent entraîner un retard de croissance ou la cécité et mettent en péril leur développement intellectuel. (...) Soixante-dix pour cent du sel utilisé dans le monde est maintenant iodé, ce qui a permis de réduire de plus de moitié depuis 1990 le nombre de nouveau-nés souffrant de crétinisme – moins de 55 000. Un complé- ment en vitamine A a sauvé la vie d’au moins 300 000 jeunes enfants dans les pays en déve- loppement rien qu’en 1997.
Langue:Français
Ponctuation: 826433.5 - https://www.fao.org/worldfoods...rench/fsheets/malnutrition.pdf
Source de données: un
DRAFT COUNTRY PROGRAMME DOCUMENT : REPUBLIC OF THE CONGO
L’anémie 0332213f.doc 3 E/ICEF/2003/P/L.6 frappe près de 60 % des femmes enceintes et 80 % des enfants âgés de 6 à 36 mois. La carence en vitamine A est observée chez près de 10 % des femmes aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain. (...) Dans le cadre de la contribution à la réduction de la mortalité et de la morbidité des maladies de l’enfant, 60 % des enfants ont été vaccinés contre la rougeole, tous les enfants de 0-5 ans, y compris les réfugiés, ont reçu les 3 doses de 0332213f.doc 5 E/ICEF/2003/P/L.6 vaccin contre la poliomyélite et tous ceux de 6 à 59 mois des suppléments de vitamine A pendant les JNV. Enseignements tirés 13. (...) Il s’agira de : a) pour la vaccination « plus » d’immuniser au moins 90 % des enfants de moins d’un an et des femmes enceintes afin d’assurer l’éradication de la poliomyélite, l’élimination du tétanos néonatal, le contrôle de la rougeole, et les suppléments en vitamine A. En outre, l’utilisation des moustiquaires imprégnées, des sels de réhydratation orale et la consommation du sel iodé seront promues dans tous les ménages; b) dans les zones de convergence, l’accent portera sur l’amélioration de la qualité des prestations en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la population et l’Organisation mondiale de la santé, notamment sur la promotion des accouchements propres, des soins obstétricaux de base, l’allaitement maternel exclusif, le sevrage, l’encadrement et le suivi de l’éveil et de la croissance du jeune enfant, l’amélioration de la qualité de la prise en charge des maladies de l’enfant; c) de valider dans les zones de concentration (zones de pauvreté) l’approche intégrée du développement du jeune enfant avec la collaboration des ministères de l’éducation, de la santé et des affaires sociales et des ONG, en appuyant les communautés et les associations locales. 23.
Langue:Français
Ponctuation: 822788.4 - daccess-ods.un.org/acce...en&DS=E/ICEF/2003/P/L.6&Lang=F
Source de données: ods
LETTER DATED 97/11/28 FROM THE PERMANENT REPRESENTATIVE OF IRAQ TO THE UNITED NATIONS ADDRESSED TO THE PRESIDENT OF THE SECURITY COUNCIL
Les taux de vaccination sont environ 10 % à 15 % plus bas dans les zones rurales, et on a constaté des écarts analogues en ce qui concerne la proportion d'enfants des campagnes ayant reçu des apports complémentaires de vitamine A ou entrant dans l'enseignement primaire. (...) Environ la moitié de tous les enfants visés par l'enquête avaient reçu au moins une dose de vitamine A, et le taux de couverture vaccinale demeure convenable; au moins 80 % des enfants de 1 ou 2 ans avaient été vaccinés contre la rougeole.
Langue:Français
Ponctuation: 822105.1 - daccess-ods.un.org/acce.../get?open&DS=S/1997/934&Lang=F
Source de données: ods
Personnellement je suis convaincu que les activités de santé comme la vaccination, la distribution des vitamines A, le déparasitage, la distribution des moustiquaires etc… sont toutes bénéfiques pour nous et surtout pour nos enfants. (...) UNICEF Madagascar a également soutenu la sensibilisation de proximité par les mobilisateurs, ainsi que la réalisation de stratégies avancées et mobiles pour le rattrapage en vaccination de routine et supplémentation en vitamine A.   Thèmes connexes Vaccination Poliomyélite Agents de santé communautaires bénévoles Santé Madagascar Pour en savoir davantage sur l'UNICEF Communiqué de presse 03 décembre 2021 Renforcement des activités de promotion de la vaccination contre la COVID-19 Voir la page Communiqué de presse 02 décembre 2021 Pour l’efficacité de la santé communautaire à Madagascar, l’UNICEF appuie l’atelier de finalisation des outils intégrés pour les Agents Communautaires Voir la page Article Les policiers d’Antananarivo sont vaccinés et témoignent Les policiers vaccinés lors de la première campagne de vaccination contre la COVID-19 à Madagascar veulent sensibiliser les malgaches à se faire vacciner Lire l’article Article La vaccination pour éviter les maladies graves et mortelles Marie Véronique Rasoanomenjanahary, jeune sage-femme de 21 ans, est parmi les plus jeunes bénévoles dans la sante à Madagascar.
Langue:Français
Ponctuation: 821553.9 - https://www.unicef.org/madagas...rtance-du-leader-communautaire
Source de données: un